Mieux comprendre l’épilation laser

Depuis plus de 15 ans, l’épilation laser gagne en notoriété par son efficacité sur la réduction de la pilosité pour l’ensemble du corps, autant chez la femme que chez l’homme. Les lasers épilatoires sont indiqués à visée esthétique et de confort ou pour des indications médicales. (Poils incarnés, pseudo folliculite, hirsutisme, hypertrichose, terrain d’hyper-androgénie, kyste pilonidal, changement de sexe)

Comprendre le cycle pilaire

La phase anagène du poil correspond à sa phase de croissance, les cellules souches du bulbe et du bulge migrent pour former la tige pilaire. C’est lors de cette phase que la mélanine est la plus concentrée donc le laser sera le plus efficace. La durée de cette phase de croissance est variable d’une zone corporelle à l’autre (plusieurs mois ou années) et représente seulement 10 à 30% de votre pilosité.

 La phase catagène est la phase la plus courte du cycle et dure quelques semaines. Le poil est au repos avant la phase télogene.

 La phase télogene correspond à la chute du poil et peut prendre plusieurs mois.

 Le bulbe riche en mélanine lors de la phase anagène, le bulge avec les cellulessouches et les kératinocytes des gaines épithéliales externes et internes sont les cibles du laser épilatoire. Le laser sera donc efficace sur les poils en phase de croissance essentiellement.

 

Comprendre le Laser épilatoire

Le Laser (ou light amplification by stimulated emission of radiation) est une lumière unidirectionnel cohérente monochromatique. Chaque longueur d’onde ou couleur, interagit spécifiquement et différemment en fonction des tissus et organes ciblés.

Les longueurs d’ondes de 755nm (laser alexandrite) ou 810nm (diode laser) sont essentiellement absorbées par la mélanine contenue dans le poil. Les Laser NdYAG (1064nm) seront utilisés pour les phototypes les plus foncés et les peaux bronzées.

La chaleur produite par l’absorption du faisceau lumineux permet de détruire le poil, on parle de photothermolyse.

 C’est la succession des séances de laser épilatoire qui permettront de réduire les réserves de cellules souches afin d’empêcher la repousse du poil de façon définitive.

 

Comment se passe votre traitement ?
a. Avant le traitement

Un examen clinique et un interrogatoire médical à la recherche de contre-indications sera réalisé avec votre médecin. La peau doit être la plus blanche possible pour limiter la compétition avec la mélanine épidermique et éviter le risque de brulure. Il ne faut pas bronzer avant et après la séance et une photoprotection doit êtrestrictement respectée 2 mois avant et 15 jours après votre séance.  Les poils ne doivent plus être arrachés et l’épilation classique doit être proscrite pour ne pas enlever les bulbes pilaires avant votre séance.  Un rasage des zone traités sera à effectuer la veille de votre séance. (Rasoir ou crème dépilatoire)

b. Pendant le traitement

Le médecin analyse votre carnation et les réglages du laser sont adaptés en fonction de la couleur de la peau et de l’épaisseur du poil. Une fois les réglages effectués, le laser est appliqué sur l’ensemble des zones à traiter. Une crème anesthésiante peut être proposée sur prescription pour les zones les plus sensibles. Les sensations habituellement décrites sont, soit une légère brulure très brève, soit de petits « coups d’élastiques » sur la peau. De multiples réglages peuvent être adaptés pour améliorer votre confort et un air pulsé froid est constamment appliqué afin de limiter au maximum les sensations douloureuses.

c. Après le Traitement

L’ensemble de la pilosité de la zone traitée est détruit. Les poils tombent seuls après une à deux semaines, puis repoussent de quatre à huit semaines après le traitement. Une folliculite et des rougeurs peuvent apparaitre (icono) et persister de 3 heures à quelques jours. Elles sont sans gravité et signent la bonne efficacité du traitement. Une sensation de chaleur peut persister quelques minutes à quelques heures et sera soulagée par l’application d’une crème hydratante et d’une douche froide. L’efficacité du laser peut varier en fonction de votre âge, de votre pilosité, de vos antécédents médicaux, de votre carnation et de la génétique propre à chacun. Chez la femme non ménopausée et chez l’homme, des séances d’entretien annuellespeuvent être nécessaires.

d. Effets indésirables

L’épilation laser existe depuis plus de 25 ans, les effets secondaires et indésirables sont bien connus et la plupart du temps sans gravité. Le traitement étant médicalisé, l’ensemble des effets secondaires seront pris en charge par votre médecin référent. Il n’existe aucun risque de cancer cutané car les longueurs d’onde utilisées sont dans le domaine du visible. Les ultra-violets cancérigènes ne sont pas utilisés pour l’épilation Laser.

Effets indésirables les plus fréquents :

Brûlures de premier degré : Équivalent à un coup de soleil, elles sont réversibles en quelques jours et sont souvent secondaire à un bronzage résiduel. L’apparition de « croutelles » est souvent anxiogène mais sans gravité et l’hypopigmentation réversible en quelques mois après une nouvelle exposition solaire.

Urticaire/prurit : Parfois déclenché par les poils détruits. Un gommage est souvent suffisant pour améliorer les symptômes.

Ecchymose/ « bleu » : sans gravité

Effets indésirables plus rares :

Brûlure de second degré : Formation d’une cloque et cicatrisation plus longue. Le risque de cicatrice est très limité et votre médecin sera vous prendre en charge.

Infection : très rare

Poussée d’herpes chez un sujet porteur : elles peuvent être prévenues par la prise d’antiviraux.

Lésions oculaires : Elles sont prévenues par une protection oculaire et ne devraient plus exister.

Hypertrichose : très rare

Modification de la sudation exceptionnelle

Hypopigmentation réversible chez les phototypes 1-3

Hyperpigmentation réversible chez les phototypes 4-6

 e. Contre-indications

Les lasers médicaux de classe 4 doivent être utilisés par des médecins pour limiter le risque d’effet secondaire.

Le bronzage est la principale contre-indication. En effet, la peau gorgée de mélanine pourrait capter la lumière laser et provoquer des brulures. L’exposition solaire est interdite 2 mois avant votre séance et il convient de ne pas s’exposer aux cabines à UV et de ne pas utiliser d’auto-bronzant pendant votre traitement.

La grossesse et l’allaitement sont des contre-indications à l’épilation Laser par mesure de précaution.

Les patients atteints de vitiligo (risquent de phénomène de Koebner (apparition de taches blanches définitives sur les zones traitées par laser).

Certains médicaments « photosensibilisant » peuvent contreindiquer l’épilation au laser. Vous devez informer votre médecin de vos traitements en cours.

Foire aux questions

Qu'est-ce que l'épilation laser ?
L’épilation laser se base sur le principe de la « photothermolyse sélective » qui vise à détruire les zones germinatives du poil pour l’empêcher de repousser. La lumière du laser va être convertie en chaleur pour détruire les bulbes, bulges et autres zones germinatives.
Épilation laser ou lumière pulsée ?
L’épilation laser est la méthode d’épilation la plus efficace pour éliminer la pilosité de façon durable. D’autres techniques d’épilation existent :
– Le rasoir et la cire laissée n’empêcheront pas la repousse du poil.
– L’épilation électrique ou Électrolyse est une technique ancienne d’épilation définitive efficace mais très chronophage car chaque poil doit être traité individuellement.
– La lumière pulsée ou lampes flash émet un rayonnement moins spécifique (polychromatique et non cohérent) et multidirectionnel. L’efficacité de ses appareils sera moindre et les résultats au long terme plus décevants.
Combien de temps va durer le traitement ?
En moyenne, Un traitement d’épilation laser prend entre 14 et 18 mois. En fonction de l’âge, des antécédents médicaux (SOPK, problèmes hormonaux…) le nombre de séances peut varier. En moyenne 6 à 8 séances réduiront votre pilosité de 85 à 95 %.
L’épilation laser est-elle définitive ?
Les poils terminaux détruits ne repousseront pas. Cependant lorsque la pilosité terminale n’est pas acquise (avant 30 ans chez la femme et 40 ans chez l’homme), un duvet résiduel pourra sous stimulation hormonal s’épaissir et nécessiter quelques séances d’entretien. En moyenne, 90% de la pilosité est éliminée et 1 à 2 séances d’entretien par an peuvent être nécessaires. Les résultats peuvent varier en fonction du sexe, de l’âge, de la zone traitée et des modifications hormonales.
Est-ce que ça fait mal ?
La sensation habituellement décrite lors de l’impact du laser est une impression de petits coups d’élastique sur la peau ou une brulure très brève. Certaines zones sont plus sensibles que d’autres et votre médecin vous préconisera l’utilisation d’une crème anesthésiante.
Quelles sont les effets secondaires ?
Après la séance laser, vous pouvez ressentir une sensation de chaleur et une folliculite pourra apparaître avec un léger œdème lié à l’échauffement du bulbe pilaire pendant quelques minutes à quelques heures.
Plus rarement, un érythème transitoire (rougeur), une irritation, une urticaire apparaîtront. Vous pouvez atténuer ces sensations en appliquant une crème hydratante.
Quels sont les tarifs moyens de l'épilation laser ?
La volonté du Centre Médical Croix Rousse est de rendre accessible l’épilation et les meilleures technologies laser dans un cadre médicalisé pour une sécurité maximale. La grille tarifaire est accessible sur l’onglet tarif. Le médecin établira un devis personnalisé à chaque patient.
L'épilation laser est-elle remboursée par la Sécurité Sociale ?
Non car l’épilation laser est un acte esthétique.
Existe-t-il des contre-indications à l'épilation laser ?
Les poils blonds, roux, gris ou blancs n’absorbent pas les lumières laser et ne peuvent pas être épilée avec un laser.
Le médecin recherchera les éventuelles contre-indications avant votre traitement.
L'épilation laser des peaux noires, foncées est-elle possible ?
Oui. Grace aux avancées technologiques, un laser infrarouge (NdYag) permet une épilation efficace et en toute sécurité sur tous types de peaux.
A quel âge peut-on commencer l'épilation laser ?
L’idéal est d’attendre la fin de la puberté pour faire une épilation laser. Le poil étant un organe hormono-dépendant.
L'épilation laser est-elle possible chez les hommes ?
Oui. Cependant un homme produit d’avantage de testostérone et le nombre de séances doit être discuter avec le médecin car peut varier d’une zone à l’autre.
Pourquoi l'épilation laser doit-elle être médicalisée ?
Les lasers utilisés pour l’épilation sont des appareils de type médical IV et doivent être médicalisés du fait de leur puissance et de l’action sur la peau.
Les machines grand-public sont-elles efficaces ?
La laser n’est possible que dans un centre médical. Les machines de lumière pulsée grand public sont peu puissantes et il sera difficile d’arriver à une épilation définitive.
Quelles sont les précautions à prendre pour l'épilation laser ?
La peau doit être la plus blanche possible pour limiter la compétition avec la mélanine épidermique et éviter le risque de brûlure.
Il ne faut pas bronzer avant et après la séance et une photoprotection doit être strictement respectée 2 mois avant et 15 jours après votre séance.
Les poils ne doivent plus être arrachés et l’épilation classique doit être proscrite pour ne pas enlever les bulbes pilaires avant votre séance.
Un rasage des zone traitées sera à effectuer la veille de votre séance.
Quels sont les risques et complications possibles de l'épilation laser ?
Effets indésirables les plus fréquents :
Brûlures de premier degré : Équivalent à un coup de soleil, elles sont réversibles en quelques jours et sont souvent secondaires à un bronzage résiduel. L’apparition de « croutelles » est souvent anxiogène mais sans gravité et l’hypopigmentation réversible en quelques mois après une nouvelle exposition solaire.
Urticaire/prurit : Parfois déclenché par les poils détruits. Un gommage est souvent suffisant pour améliorer les symptômes.
Ecchymose/ « bleu » : sans gravité
Peut-on épiler sur un tatouage ?
Non, il est impossible d’utiliser un laser épilatoire sur un tatouage.

Équipe médicale

 Les consultations sont assurées par les Dr GMATI, Dr PONÇON, Dr DE BRUYNE et Dr TARET. Les consultations d’allergologie par le Dr DUPUY.

Nous contacter

Adresse : 11 Rue Dumont d'Urville, 69004 Lyon

Tel : 04 78 08 93 63